Comment bien se préparer au passage du téléphone fixe RTC vers l’IP ?

Comment bien se préparer au passage du téléphone fixe RTC vers l’IP ?

Depuis le 15 novembre 2018, les opérateurs de téléphonie fixe ont stoppé la commercialisation de lignes téléphoniques analogiques pour les particuliers. D’ici un an, cette opération sera généralisée à l’ensemble des utilisateurs. La migration prévue sera bien entendu progressive et sécurisée. Si vous ne vous êtes pas encore penché sur le sujet : voici ce qu’il faut savoir ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

RTC VERSUS IP

Le RTC est le Réseau Téléphonique Commuté

Il s’agit d’un service de téléphonie fixe bas débit sur ligne analogique qui transporte la voix sur les réseaux de communication.

Historiquement, ce service de téléphonie était octroyé par France Télécom/Orange. Rappelez-vous de la prise du téléphone fixe branchée sur la prise T !

Aujourd’hui le RTC est devenu obsolète. Par ailleurs, les opérateurs fixe remettent en cause la pérennité de leur réseau téléphonique historique, due au maintien et à la maintenance du réseau sur lequel les équipementiers se désengagent.

L’IP (Internet Protocol) utilise quant à lui, les lignes numériques qui « numérisent » et transportent la voix. La communication s’effectue en haut débit pour une meilleure qualité de communication et de maintenance des réseaux.

Pourquoi se préparer à la migration RTC vers IP

Concrètement, l’arrêt se déroule en deux temps :

  • Tout d’abord, l’arrêt de la production de nouveaux accès RTC, c’est-à-dire l’arrêt de la commercialisation des accès. Nous sommes d’ores et déjà dans cette phase depuis novembre 2018 (sauf DOM/TOM).

 

  • Puis l’arrêt technique des accès RTC existants impliquera la mise hors service des services acheminés par le RTC (dont les usages spéciaux comme les alarmes, la télésurveillance, …). Cette seconde étape sera effectuée de manière progressive et par séquence géographique. Elle sera annoncée par les opérateurs fixe au moins cinq ans à l’avance avant l’arrêt total du service et au plus tôt en 2023.

En tant qu’utilisateur, vous serez donc informé de l’arrêt des accès RTC. Ceci dit, voici nos quelques conseils pour préparer votre migration en toute zénitude …

Evaluez vos équipements actuels

Avant toutes choses, il convient de réaliser l’inventaire de vos équipements afin de les évaluer : de quels équipements téléphoniques disposez-vous : téléphones, fax ?

Concernant les téléphones, nous évoquons ici les téléphones qui ne sont pas liés à une box. En effet, les utilisateurs, équipés d’une box avec internet, ne sont pas impactés dès lors qu’ils souscrivent à une offre téléphonie sur IP. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre opérateur pour lever le doute.

De toute évidence, sachez que les opérateurs fixe ont anticipé la migration vers l’IP. Ainsi, vous pouvez probablement conserver certains de vos équipements intégrés. En effet, la plupart d’entre eux sont munis d’un câble, que vous pouvez sortir cette fameuse prise T, et alimenter directement la box.

D’autre part, vous devez être très vigilant sur vos équipements spéciaux acheminant les systèmes d’alarmes et de télésurveillance. Les anciens systèmes sont probablement câblés sur des lignes analogiques.

Pour les alarmes, télésurveillance fonctionnant sur le RTC, des solutions sont déjà disponibles, d’autres sont en cours de développement pour permettre la migration du RTC vers l’IP.

En effet, il existe certaines alternatives grâce aux équipements avec carte SIM notamment. Attention, cependant à vérifier auparavant la bonne couverture réseau mobile (type 4G par exemple).

BESOIN DE FAIRE LE POINT SUR VOS SOLUTIONS TELECOMS ? 

Afin de faire le point sur vos solutions de téléphonie, Squartis Télécoms & Mobility est spécialisé dans les solutions de téléphonie fixe et mobile. Après audit, des experts dédiés vous accompagnent pour effectuer le choix adapté à votre structure et aux impératifs de votre activité.



Suivez-nous sur